Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

LIBÉREZ PIERRE-EMMANUEL NEUROHR !
Article mis en ligne le 11 septembre 2012

par siksatnam

Pierre Emmanuel Neurohr, militant écologiste, a pour la 5ème fois bloqué un avion à l’aéroport Charles-de-Gaule. Le militant dénonce les graves effets sur le climat de l’aviation. Cette fois, le juge a décidé de le mettre en prison...

Vidéo de l’action à l’aéroport Charles-de-Gaule : http://parti-de-la-resistance.fr/?p=1385

L’écologiste Pierre-Emmanuel Neurohr est le premier détenu climatique de France. Il a été mis en examen le 7 septembre 2012 et incarcéré à la prison de la Santé pour avoir tenté d’empêcher un avion de décoller de Roissy le 5 septembre. Son action symbolique était non violente. Il s’est simplement placé sur la piste, devant l’avion, avant d’être rapidement arrêté.

C’est la cinquième fois en trois mois que Pierre-Emmanuel Neurohr proteste ainsi, « à mains nues », toujours pacifiquement, contre l’usage de ces machines responsables d’émissions massives de CO2 qui contribuent à détruire irrémédiablement le climat de la planète. Son procès devrait avoir lieu le 18 septembre prochain, il risque désormais une condamnation à cinq ans de prison ferme. Pierre-Emmanuel Neurohr, homme de conviction, fondateur du Parti de La Résistance, est un prisonnier politique, son procès sera d’abord celui de l’hypocrisie d’une société prodigue en discours vertueux mais dont la cécité et la passivité face au réchauffement climatique peuvent s’avérer criminelles pour les générations futures. Si la rhétorique utilisée par Pierre-Emmanuel Neurohr, dont l’usage du terme de « génocide », n’est pas partagée par tous les signataires, nous savons cependant que les faits sur lesquels il s’appuie pour justifier son action, sont, eux, indiscutables. L’avion est effectivement le mode de transport dont l’impact sur le climat est le plus destructeur dans le court terme.

Pierre-Emmanuel Neurohr n’est pas un délinquant, encore moins un criminel, c’est un militant non violent, c’est pourquoi les arguments avancés par le Parquet pour justifier son incarcération, notamment le « risque encouru par les usagers » en cas de nouvelle intrusion, sont dépourvus de fondements, nous exigeons donc sa libération immédiate !