Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) et, malgré la demande des anciens adhérent-es de l’association, a conservé et usurpé le nom DLGS. Heureusement, le site continue son chemin libertaire...

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Les "négos" à Michelin...
Article mis en ligne le 23 octobre 2013

par siksatnam

Voilà le résultat de ce que la direction MICHELIN est eN train de faire subir à ces employés. Texte d’un BIB.

" Bonjour, hier la situation était toujours aussi tendue à l’usine, la réunion à 13h avec l’intersyndicale c’est assez bien déroulée, par contre celle de 15h avec la direction à vue partir la moitié des salariés au bout de 10min, puis, j’ai eu le malheur et la tristesse de voir un "ancien", déjà victime de 2 plans, partir à son tour en exprimant son sentiment en PLEURANT, puis voir un 2ème "ancien" faire un MALAISE alors que notre merveilleux directeur continuait à essayer de lire son PowerPoint. Un sentiment de colère est monté en moi, même sous leurs yeux, la direction ne se rend toujours pas compte du mal qu’ils sont en train de faire aux gens, personne des cadres et de la maîtrise présent à cette pseudo présentation des avancés n’a réagit pour ces 2 personnes, j’étais très mal a l’aise, en colère pour se désintéressement total de la direction.

J’ai préféré quitter a mon tour cette mascarade avant que la soupape ne lâche, et que je n’arrive plus a me contenir. Du coup, hier vers 17h j’étais tellement mal, tellement en colère, vide de toutes émotions à l’égard de notre chère direction, j’ai utiliser mon droit de retrait pour me rendre chez mon médecin. Aujourd’hui, après 15 jours de sommeils très difficile et des insomnies depuis dimanche soir, à 33 ans je fait maintenant de la surtension, je suis également en arrêt avec somnifères et anti-dépresseurs".

Je n’ai qu’une chose a dire : merci patron de vous occuper aussi bien de vos salariés.