Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) et, malgré la demande des anciens adhérent-es de l’association, a conservé et usurpé le nom DLGS. Heureusement, le site continue son chemin libertaire...

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Gifle à la sortie de la messe : Pierre-Louis Mériguet condamné à 150 € d’amende
Article mis en ligne le 11 février 2014
dernière modification le 12 février 2014

par siksatnam

Voir brèves "Nouvelle République" des 11 et 12 février 2014, ci-dessous. No comment...

Pierre-Louis Mériguet, connu pour être le leader de Vox Populi, a comparu ce mardi matin devant le juge de proximité. On lui reprochait d’avoir giflé un avocat de Tours, à la sortie de la messe, en janvier 2013. Un différend politique, lié aux élections municipales, aurait opposé les deux hommes. Pierre-Louis Mériguet a été condamné à payer une amende de 150 €. Il devra en outre payer 1 € de dommages et intérêts à sa victime.

" Gifle après la messe : Mériguet condamné

La dispute est survenue à la sortie de la messe, devant la préfecture de Tours, en janvier 2013. Deux hommes, présentés hier comme « de respectables bourgeois » par le représentant du ministère public, « s’invectivent comme des chiffonniers, se traitant de tous les noms, devant femmes et enfants ».

L’un reprocherait à l’autre de s’être maintenu sur une liste en cours d’élaboration pour les municipales. Pierre-Louis Mériguet, connu pour être le leader de Vox Populi, finit par mettre une gifle à Stanislas de la Ruffie, avocat au barreau de Tours.

L’affaire était examinée, ce mardi, par le juge de proximité, en l’absence des protagonistes. Pierre-Louis Mériguet était représenté par un avocat parisien, la déontologie professionnelle interdisant à un avocat de plaider dans une affaire impliquant directement un confrère du même barreau.

« Depuis plusieurs semaines, cet avocat, se présentant d’ailleurs comme aristocrate, pressait mon client d’aller dans son sens. Avocat, il maîtrise mieux le verbe ; mon client a réagi pour faire cesser l’altercation orale. La gifle a été portée avec la main droite, alors qu’il est gaucher. Sa volonté n’était pas de faire mal. »

Pierre-Louis Mériguet a été condamné à 150 € d’amende et 1 € de dommages et intérêts à sa victime".

C. L.