Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) et, malgré la demande des anciens adhérent-es de l’association, a conservé et usurpé le nom DLGS. Heureusement, le site continue son chemin libertaire...

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

LES TARTUFFES
Article mis en ligne le 27 mars 2015
dernière modification le 30 mars 2015

par Le Plombier

On aura bien compris que nos géniaux candidats de la gauche de la gauche aux dernières élections départementales ont une intelligence supérieure (tout comme leurs études (1) et que, décidément, les marxistes comprennent toujours tout mieux que tout le monde. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils forment la fameuse « avant-garde »…

Comme ils/elles le disent eux-mêmes, « C’est au Tour(s) du Peuple », même si ce dernier ne se sent gère guère concerné (2).

Il y a peu, ces militant-e-s trotskystes dénonçaient, avec emphase, les « staliniens » du PCF et n’avaient de mots assez durs pour critiquer tel ou tel de leurs dirigeants locaux. Comme dirait l’autre, qui aime bien, châtie bien…

On les a vu, depuis peu, prendre la pose avec leurs frères ennemis, tout sourire, remettant à jamais leurs vaines querelles d’antan. Spectacle singulier qui relativise d’autant les belles envolées lyriques sur la cause du peuple, les discours sur la trahison des Partis Communistes et les combats pour une démocratie réelle.

Ils nous la jouent aujourd’hui « éco socialiste », eux qui sont incapables de se passer de voiture pour parcourir quelques centaines de mètres en ville ! Et cette « écologie politique » (3) à la sauce bobo qu’ils revendiquent est bien éloignée de « l’écologie sociale » qui est notre référence.

Le « débouché » politique à nos luttes de ces sociaux –démocrates qui s’ignorent est aussi limpide de leurs turpitudes électoralistes…

Que ne feraient-ils pas pour parader devant un micro, une caméra ou un appareil photo !
Il est vrai que moi, pauvre plouc de postier, je ne suis bon qu’à aller crever sur les barricades. Eux/elles, l’histoire leur réserve un bien plus noble rôle, que je leur laisse bien volontiers !

ES.