Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) et, malgré la demande des anciens adhérent-es de l’association, a conservé et usurpé le nom DLGS. Heureusement, le site continue son chemin libertaire...

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Des législatives en juin ?
Article mis en ligne le 31 mai 2007

par Le Plombier

Ca y est, on est remis de nos émotions… Un petit festival Aucard pour recouvrer un peu de moral, une semaine de teuf, d’apéros prolongés jusqu’à tard dans la nuit, de la musique qui réveille les tympans… Eh ! Avouez quand même qu’y a rien de mieux, avant de se replonger dans la vraie vie… Car oui, c’est bien triste à dire, mais la vraie vie, maintenant, c’est Sarko président… Et d’ailleurs, au festival Aucard, on l’aura bien remarqué, la proportion de flics au mètre carré était impressionnante… Jusqu’à en être déraisonnable, si l’on en juge par l’encombrement de cars de CRS aux alentours... Sans doute qu’il s’agissait en quelque sorte d’entériner les choses, voire de les repréciser pour ceux qui n’auraient pas encore bien compris … Vous voulez passer une bonne soirée ? Soit ! Alors vous faites profil bas, ou c’est le fourgon… Tout ça, dixit notre vénérable quotidien régional, dont on ne saurait bien sûr remettre en cause ni le professionnalisme de ses journalistes, ni la qualité et l’objectivité de sa ligne éditoriale, tout cela donc pour finalement serrer deux malheureux fumeurs de pétards… A moins que… Si ça se trouve, ce déploiement policier n’avait pour autre but que de préserver la tranquillité des roms qui vivent non loin du parc de la Gloriette… Allez savoir, après tout…

De toute façon, c’est comme ça, et il va falloir s’y faire… 24 jours se sont écoulés depuis le 6 mai, soit, d’après les calculs que j’ai pu établir, encore 1801 jours de Sarkozy au pouvoir… On n’est pas sortis de l’auberge…

Alors, figurez-vous, depuis quelques temps, les rumeurs les plus folles circulent au sujet d’élections législatives qui auraient lieu les 9 et 16 juin prochains… Pour ma part j’aurais tendance à ne pas y croire une seconde… Ceci dit, l’information demanderait peut-être à être vérifiée… Et s’il s’avérait que c’était bien le cas, qu’une élection démocratique, comme on dit dans le jargon, a bien lieu, nous aurions là une occasion unique de donner à notre nouveau président une majorité franche et virile, qui lui permette d’avoir toute latitude pour pouvoir bien sabrer notre droit du travail, nos services publics, et surtout de faire revenir Johnny Hallyday en France, ainsi que les électeurs le lui ont demandé !

Alors faisons tous un effort, prenons-nous en main, soyons citoyens… Et commençons par agir… Relancer l’économie de ce pays, c’est pas si difficile, avec
un peu de bonne volonté… Tout d’abord, pour passer ce petit cap difficile, bourrons-nous de cachets euphorisants, Prozac, Tranxen, et autres Xanax, ça aura le mérite de doper un peu l’industrie pharmaceutique, en même temps que ça nous remontera le moral… Attention toutefois bien sûr à choisir les pilules non remboursées par la sécu, ça va sans dire !
Ensuite, remettons nous durablement au travail… Acceptons dorénavant sans moufter les mirifiques contrats de deux demi-journées par semaine payés au Smic que l’ANPE nous propose à longueur de colonnes… Car n’oubliez pas, d’autres l’ont suffisamment martelé par le passé, malgré les préjugés, la valeur travail rend libre… Enfin, ainsi qu’il nous l’est proposé avec insistance, devenons propriétaires… Et surtout gardons la tête haute lorsque le banquier nous rira au nez avec notre contrat de travail de deux demi-journées par semaine… Mais c’est un CDI, arguerez-vous… Bon, bien sûr, avec le contrat de travail unique, CDI, CDD, ça voudra plus dire grand-chose, mais bon… Vous n’aurez qu’à suggérer à votre banquier que de nombreuses heures sup’ exonérées d’impots ne sont pas à exclure…

Bon allez, sans déconner, accrochez vos ceintures, nous sommes fin prêts à nous livrer pieds et poings liés aux ultras capitalistes qui nous attendent au coin du bois, mais rassurez-vous, grâce aux anti-dépresseurs, tout cela se fera dans la joie et la bonne humeur !

D.G.