Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Albert Thomas : la projection du documentaire sur la lutte.
Article mis en ligne le 6 décembre 2017

par Le Plombier

LE 22 DÉCEMBRE 2016, LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE TOURS A ORDONNÉ LA LIQUIDATION JUDICIAIRE D’UN FOYER D’HÉBERGEMENT AVEC UN ORDRE BRUTAL DE FERMETURE POUR LE 26 DÉCEMBRE.

Quid des 36 hommes hébergés ici ? Que vont devenir ces personnes relevant du droit commun (SDF), demandeurs d’asile, migrants, réfugiés sous protection internationale… ?

Pourquoi fermer brutalement un foyer, récemment rénové et mis aux normes, qui a une capacité d’hébergement de 36 personnes, alors que des gens dorment actuellement dehors, au plus dur de l’hiver ?

Un comité de soutien se constitue aussitôt, composé des ex-salariés, des migrants hébergés et de citoyens qui vont, malgré toutes leurs différences, s’unir pour engager un bras de fer avec la Mairie de Tours et la Préfecture d’Indre et Loire pour que les personnes victimes de cette décision soient traitées dignement dans cette période chaotique.

Trois mois de tournage en immersion au foyer Albert Thomas à Tours.
Un microcosme au cœur duquel nous pouvons observer bien des enjeux qui bousculent aujourd’hui notre société.

Projection/débat avec la réalisatrice, Anne Greffe.

Organisation "Collectif Albert Thomas" à l’invitation de SUD Rail 37.

Samedi 16 décembre 2017, à 14h30, foyer des cheminots, 11 rue Blaise Pascal, 37000 Tours.

(Repas et apéro partagé).