Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

"Le fan club"
Article mis en ligne le 27 mai 2021
dernière modification le 30 mai 2021

par Le Plombier

A l’occasion d’un court passage sur sa terre natale, le fan club d’Éric Sionneau s’est réuni pour fêter dignement son anniversaire.

Son départ avait laissé ses groupies (1) dans un état de tristesse absolue. État renforcé par les tourments dûs à la déliquescence du milieu "libertaire" tourangeau. En effet, depuis le départ de monsieur Sionneau, d’aucun se sont chargés de saborder ce qui existait en tentant de gommer son passage (comme le faisaient les Staliniens durant leur sinistre époque) . Inutile de préciser que les membres du fan club, écœurées, n’attendaient que son retour pour lui témoigner affection et adoration. Marsu, l’ex manager des "Beruriers Noirs" est venu renforcer la bande...

Le "Fan club" selon le beauf misogyne de l’UCL37 et le non moins beauf militant à SUD Rail 37 : Marianne, Mélanie, Jacqueline et Isabelle. Salut fraternel aux compagnes !
Avec Marsu en plus...

Il est reparti sur son lieu d’exil quasi ermitage, les bras chargés de fleurs et de poèmes..