Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Les aventures de Pierre-Louis Mériguet...
Article mis en ligne le 17 mai 2021
dernière modification le 12 mai 2021

par Le Plombier

le 15 mars dernier, Pierre-Louis Mériguet contactait notre hébergeur afin d’exiger le retrait de pas moins de 16 publications relatant "ses exploits" lorsqu’il dirigeait le groupement d’ultradroite, "Vox Populi Turone", à Tours.

Il justifiait sa demande au motif que : " le site "http://demainlegrandsoir.org/" que vous hébergez portent lourdement atteinte à ma vie privée comme professionnelle. En effet, ces publications comportent des informations erronées liées à mon sujet, ainsi que des données personnelles (photos, adresse...) diffusées sans mon autorisation " .

Outre le fait que les articles aient été publiés, pour l’essentiel, entre 2011 et 2015 (un seul datant de 2019), ces documents sont parfaitement avérés et complétés par des reportages de la presse locale.

C’est d’autant plus comique que l’individu s’est complaisamment mis en scène afin, après avoir bénéficier de la crédulité militante des jeunes de "Vox Populi Turone", de réussir à se placer au sein du Front National, devenu depuis Rassemblement national. Notons qu’il suit ainsi docilement les traces de son mentor, un identitaire notoire, Philippe Vardon, devenu quant à lui patron du Rassemblement National dans les Alpes-Maritimes.

Alors, on peut se demander pourquoi Pierre-louis Mériguet se réveille seulement maintenant ?

Après avoir quitter la Touraine, sous fond de dissolution de son groupuscule (il n’en avait plus besoin pour faire carrière), on le retrouve, en 2019, assistant parlementaire du président du groupe RN du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, Julien Odoul (voir : http://demainlegrandsoir.org/spip.php?page=article&id_article=2097).

Poursuivant sa résistible ascension, il se pavane à la 14e place sur la liste du Rassemblement national, aux municipales en 2020, à Strasbourg (voir : https://www.20minutes.fr/municipales/2731527-20200311-municipales-2020-strasbourg-ex-identitaire-liste-rassemblement-national).

Ce désir soudain d’adoucir son image de dur à cuire de l’ultradroite (tout comme Marine Le Pen l’a fait, à partir de 2011, de l’image du Front National) aurait-il un rapport quelconque avec la tenue prochaine d’élections départementales et régionales où l’individu aurait un rôle quelconque à jouer ?

S’agit-il d’une initiative qui lui est propre ou qui lui a été fortuitement indiquée par les pontes du RN afin de donner une image correcte de ses candidats potentiels ?

En attendant, nous vous invitons à parcourir les nombreux articles que nous avons publiés sur lui et qu’il voudrait, désespérément, voir disparaître...