Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Entretenir la confusion entre le fléau capitaliste et celui du virus est irresponsable
Article mis en ligne le 23 août 2021
dernière modification le 21 août 2021

par Le Plombier

J’exprime une opinion personnelle reflétant un désarroi certain dans la situation du moment.

L’article de la Marseillaise aujourd’hui intitulé : « pour les antivax, le virus c’est le gouvernement » rend bien compte de l’état d’esprit de camarades de la CGT que je ne partage absolument pas.

Entretenir la confusion entre le fléau capitaliste et celui du virus est irresponsable et met à mon sens en cause l’unité même du syndicalisme de classe.

Oui ! Depuis des dizaines d’années, nous avons dénoncé et organisé la lutte contre les attaques contre l’hôpital, la santé publique et la sécu avec de graves conséquences en période de crise comme aujourd’hui.

Oui ! Le gouvernement n’a pas renoncé à ses objectifs de remise en cause des droits sociaux.

Oui ! Les mesures de rétorsion salariale et menaces de licenciement ne sont pas acceptables.

Oui ! Le gouvernement a mal géré la crise dès le début (masques et vaccins…).

Mais le virus est là et dangereux., Je porte le masque, je me suis fait vacciner, j’essaie au mieux de respecter les gestes barrières cela ne veut pas dire que je suis devenu Macroniste !

Bien sûr, je n’ai pas participé et ne participerai pas aux manifs du samedi.

Je regrette que la CGT et des militants dont certains sont des amis personnels tiennent encore des propos ambigus quant à l’efficacité du vaccin, contredisant la position officielle de la CGT favorable à la vaccination même si à mon sens il y a ambiguïté dans le refus du passe sanitaire donc de contrôle .

Camarades ne croyez vous pas qu’il y a un décalage certain entre les slogans des manifs du samedi et la situation de ces centaines de millions de personnes privés de vaccins malgré un Covid galopant, de ces peuples décimés par la guerre, de la situation du peuple afghan, de ces réfugiés faisant de la Méditerranée un cimetière sans sépulture ...?

J’aurais souhaité, malgré mes ennuis de santé, participer à des manifs contre la non levée du secret vaccinal, pour une taxation des profits des laboratoires, contre la fourniture d’armes aux belligérants, pour l’arrêt des relations avec des pays impliqués dans le terrorisme international comme le Qatar soutien affiché des talibans et à qui a été confié l’organisation de la coupe du monde de foot. Et là je garantis la non présence des fachos.

Ma CGT n’est pas celle de ces manifs du samedi mais celle de la solidarité nationale et internationale.

Cordialement

Pierre Pradel