Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Antipasse – Antivax : La grande bouillasse
Article mis en ligne le 4 novembre 2021
dernière modification le 3 novembre 2021

par Le Plombier

Nous ne sommes pas toujours d’accord avec les intervenants marxisants de cette émission. En effet, ces néo communistes ont, naturellement, tendance à minimiser le rôle des anarchistes dans l’organisation du prolétariat international ou à véhiculer des appréciations un peu vagues (ex : le POUM aurait été une organisation trotskyste en Espagne, en 1936. C’est historiquement faux). Néanmoins, nous nous retrouvons, en grande partie, dans les propos et arguments avancés dans cette émission. D’autant plus que nous avons toujours pensé que les militant-e-s de gauche, et notamment les libertaires, n’avaient pas heureusement , très majoritairement, participé aux manifestations antipasse et antivax de cet été et de cet automne.

Sur la question des vaccins rappelons que le mouvement ouvrier, notamment lors de la commune et lors de la construction du mouvement syndical, a été toujours été pour leur promotion et pour leur généralisation.

DLGS

A écouter ici  : http://polemix.dooz.org/AntipasseAntivax.mp3

Bon. Depuis un an et demi, on ne vous a presque pas parlé de l’épidémie et de ses conséquences. Nous ne sommes ni médecins, ni épidémiologistes. Et quand on ne sait pas, on la ferme.

Mais avec les copains profs d’Histoire-Géo, on aborde enfin le sujet. Parce qu’on en entend des conneries ! Il y a d’abord eu celles de ce gouvernement d’incapables, qui, depuis le début, dit et fait n’importe quoi. Normal que des gens soient furieux et perdus. Et depuis cet été, il y a cet amalgame stupide entre antipasses et antivax : Deux sujets pourtant bien distincts. Cristallisés par ces indéchiffrables manifs du samedi où se mélangent tout et son contraire.

Cette émission n’a pas attendu la COVID pour dénoncer les flicages de toutes sortes. Nous sommes donc évidemment très inquiets du passe sanitaire.

Mais ce flicage au QR-Code, on le doit aussi aux antivax qui fournissent au gouvernement un prétexte pour nous fliquer.

Ce flicage, on le doit aussi aux hordes de zozos qui se découvrent spécialistes du COVID et des vaccins… sans jamais avoir étudié la médecine…