Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beaufs-misogynes-virilistes-alcooliques)/gilets jaunes/sociaux-démocrates ) et, malgré la demande des anciens adhérent-es de l’association, a conservé et usurpé le nom DLGS. Heureusement, le site continue son chemin libertaire...

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Notre anticommunisme supposé...
Article mis en ligne le 16 mai 2022
dernière modification le 10 mai 2022

par siksatnam

Pour ceux qui nous accusent d’anticommunisme..

Oui, nous publions des textes et vidéos, révélons des faits, qui n’épargnent pas nos frères ennemis partisans du communisme autoritaire.

Pourquoi tirer ainsi sur une ambulance voire un corbillard ? parce qu’ici, on réhabilite la mémoire des vaincus.

Oui, des anarchistes espagnols ont été assassinés en France par des résistants communistes. comme ils l’ont été aussi à kronstadt ou à Barcelone. oui, le parti communiste s’en est pris aux homosexuels, aux immigrés, a lutté contre l’ivg et la contraception, a justifié les chars à Prague ou à Budapest, a couvert une des pires dictatures du monde, L’URSS. etc.. flétrissant à jamais l’idée même de communisme, assimilé depuis au goulag et aux queues devant les magasins.

Parce qu au fond, nous ne leur reprochons pas d’avoir été soit disant communistes mais de ne pas l’avoir été vraiment, camouflant leur inhumanité derrière la propagande, la langue de bois.

Le communisme ne peut être que libertaire sinon il n’est qu’un socialisme de caserne qui fait apparaitre comme un paradis n’importe quelle démocratie sociale libérale. "il n’est pas de sauveur suprême, ni dieux, ni césars ni tribuns " dit la chanson. les libertaires sont toujours restés fidèles à ce couplet.

Et si nous vomissons le commissaire politique, l’agent du nkvd, le premier secrétaire et jusqu’au plus minable apparatchik de fédération, nous n’en oublions pas que des masses de petites mains ont cru sincèrement au formidable idéal. tout le monde ou presque a eu cet oncle ou ce grand père, communiste de base, toujours prêt à apporter sa solidarité, cette mère qui était de tous les combats. c’était mon cas. et c’est pour cela que je hais profondément toutes ces ordures s’étant servies des espérances d’individus dévoués pour une sinistre mystification.

A tous les nostalgiques de la rda, de L’URSS du spoutnik, des discours interminables de castro, nous le disons clairement : au vu du bilan et du cout humain, il aurait mieux valu que la révolution russe bolchevique ne voit pas le jour.

JJ Jouve