Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beaufs-misogynes-virilistes-alcooliques)/gilets jaunes/sociaux-démocrates ) et, malgré la demande des anciens adhérent-es de l’association, a conservé et usurpé le nom DLGS. Heureusement, le site continue son chemin libertaire...

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Décroissance Communiste Libertaire s’arrête !
Article mis en ligne le 10 mai 2022
dernière modification le 7 mai 2022

par siksatnam

Je fais le choix d’arrêter officiellement l’alimentation de ce site car je prend personnellement une distance avec l’anarchisme en tant que corpus théorique et que stratégie politique, sans pour autant renoncer à une société écologiquement soutenable, fondamentalement communiste, démocratique autogestionnaire et riche de libertés étendues à l’infini. Cette distanciation avec l’anarchisme est le fruit d’une réflexion sur un parcours de plus de 10 ans au contact et au sein de la galaxie libertaire, dont j’éprouve aujourd’hui les limites.

" Après 8 ans d’existence, DCL s’arrête.

D’une part, la conscience écologique a changé, et DCL n’a plus grand chose a apporter de plus sur ce plan que ce que proposent le reste des anticapitalistes voire même certains réformistes.

D’autre part, DCL n’a jamais souhaité être un courant politique à part entière. Plutôt un influenceur. Cependant, la galaxie libertaire n’a quasiment pas témoigné d’engouement pour cette orientation, et c’est peu dire. Depuis 8 ans, elle ne s’est ni rassemblée, ni clarifiée sur un nombre de lacunes que DCL a pu pointer, quasiment du début à la fin.

Ces difficultés de se fédérer au sein de la galaxie anarchiste à été la source de profonds questionnements, de profondes réorientations, que ce soit sur le plan théorique, programmatique, stratégique. Ces questionnements ont débouché sur remise en question de l’anarchisme lui-même, des points de blocage qu’il comporte, et de sa pertinence comme corpus révolutionnaire.

Si la décroissance (entendre par là la réduction de la production et de l’empreinte écologique) et le communisme libertaire (une société débarrassée de la propriété privée des moyens de production, de l’échange marchand, régie par le principe "à chacun.e selon ses besoins", fondamentalement démocratique et débarrassée de l’Etat), restent des objectifs à atteindre, ces derniers ne le seront ni par une stratégique fondamentalement anarchiste, ni nécessairement au sein d’organisations anarchistes. Les aspirations écologistes, communistes, démocratiques et autogestionnaires, sont de plus en plus diffuses au sein du mouvement social. Les idées ne sont plus enfermées dans de petites organisations délimitées. Elles font leur chemins, se traduisent en pratiques, en solidarités et convergences possibles. Le combat doit donc se poursuivre au contact du plus grand nombre, au sein de mouvements et d’organisations plus vastes, où vivent la diversité et ses contradictions, afin de gagner de mouvement d’ampleur à une perspective fondamentalement anticapitaliste et révolutionnaire.

DCL se met donc en sommeil, mais restera une boussole face aux moins-disances ayant cours dans l’écologie, le socialisme, la démocratie au sein de la gauche.

Merci à toutes celles et ceux qui ont lu les publications de ce site durant ces 8 années et à très bientôt dans les luttes ! "