Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beaufs-misogynes-virilistes-alcooliques)/gilets jaunes/sociaux-démocrates ) et, malgré la demande des anciens adhérent-es de l’association, a conservé et usurpé le nom DLGS. Heureusement, le site continue son chemin libertaire...

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Marie Cherrier : bis repetita ?
Article mis en ligne le 28 mai 2022
dernière modification le 27 mai 2022

par siksatnam

Marie Cherrier, la "sympathique" égérie du quartier Colbert à Tours (et accessoirement des Gilets Jaunes de Tours), colporte son image de chanteuse "cool" piochant, lorsqu’il le faut, dans le répertoire de Renaud ou de Brassens. Derrière ce minois glamour, se cache pourtant une réalité bien plus inquiétante.

Déjà épinglée par notre site en 2019 (voir : https://demainlegrandsoir.org/spip.php?page=article&id_article=2044) et en 2020 (http://demainlegrandsoir.org/IMG/pdf/dlgs159.pdf) une lectrice nous signale qu’elle élaborerait un projet d’une pièce (musicale ?) sur le personnage de Jeanne d’Arc.

Devenue, au fil des ans, une des principales références de l’extrême-droite française, la "pucelle de Domrémy" a été source d’inspiration littéraire pour de nombreux écrivains.

Comme par "hasard", le projet de Marie Cherrier se structurerait autour du livre "LE PROCÈS DE JEANNE D’ARC", de l’écrivain fasciste Robert Brasillach (fusillé au lendemain de la seconde guerre mondiale).

Comme par "hasard" encore, c’est dans le site Soralien "kontrekulture.com", dont Marie Cherrier a déjà eu les "honneurs", que l’on trouve un papier élogieux sur cet étron de Brassillach : https://kontrekulture.com/articles/le-proces-de-jeanne-d-arc-par-robert-brasillach.

Si cette information se voyait confirmée, elle soulignerait, une nouvelle fois, l’engagement réel de Marie Cherrier dans la mouvance de l’ultradroite française, sous couvert de mysticisme chrétien et de "respect des différences"...