Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Projection
Article mis en ligne le 3 mars 2007
dernière modification le 3 mars 2009

par siksatnam

La niche est sur de bon rails, en effet nous avons le plaisir de vous inviter à la projection du film de Christophe Cordier "Une journée pour rebondir" (film sur une grève de cheminots à Paris en 2003 lors du fameux mouvement contre l’attaque contre les retraites).

La projection se déroule le samedi 07 mars à partir de 14h, au 133 quai Paul Bert.

Le film sera bien évidemment agrémenté d’un moment convivial, en clair à boire et à manger.

Petit descriptif du film :

Le 13 mai 2003, les cheminots rejoignent le mouvement contre la casse des retraites animé depuis des semaines par les enseignant(e)s. Alors qu’il y a 62 % de grévistes à la SNCF, 3 syndicats sur 5 repoussent la mobilisation au 2 juin. Le 3 juin, le mouvement redémarre.

Ce film raconte la grève des cheminots de la gare de l’Est à Paris et du chantier de l’Ourcq à Pantin (93).

Comment certaines stratégies syndicales s’affirment, laissant peu de place à la démocratie directe et aux enjeux politiques du conflit.

Ce film, dans l’esprit du cinéma militant de chronique des luttes sociales des années 70, retranscrit en nous tenant en haleine cette drôle de grève qui persévère mais ne prend pas. C’est un bon outil pour organiser des débats sur le bilan des luttes de mai-juin 2003, les pratiques de démocratie directe et le syndicalisme.

Merci.

A bientôt.

La Niche
Librairie libertaire
ADMINISTRATION :
14, rue du Plessis
37 520 La Riche
LOCAL :
133 quai Paul Bert
37000 Tours