Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

NON AU MASSACRE DU BOIS DE GRANDMONT
Article mis en ligne le 18 juin 2007
dernière modification le 18 juin 2009

par siksatnam

Rassemblement citoyen et non-violent ce vendredi 19 juin pour
s’opposer pacifiquement mais avec détermination à l’abattage des
arbres du bois de Grandmont dans le cadre des travaux d’aménagement de la liaison de bus Lycée de grandmont - Hôpital Trousseau.

Pour dire NON AU MASSACRE DU BOIS DE GRANDMONT
Pour dire OUI AU TRAMWAY, mais pas dans ces conditions :
Pas de concertation et ni de consultation des riverains et des
usagers du bois.

Une faune et une flore remarquables menacées par des travaux précipités.

Un quartier de Montjoyeux privé de transports collectifs.
Et surtout : DES TRAVAUX ILLEGAUX : pas d’étude d’impact,
déforestation d’un bois classé, destruction potentielle d’espèces
menacées.

Pour ceux qui peuvent RDV ce vendredi à partir de 9h à l’angle de la
rue Bonamy et de l’avenue Monge pour empêcher l’abattage des arbres.

Et pour tout le monde entre 12h et 14h, pour partager nos
victuailles et nos idées au cours d’un pic-nic citoyen sur le chantier
de la rue Bonamy (amenez vos paniers repas).