Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Congrès du FN : les forces de l’ordre à l’honneur

Tour à tour, le maire et le préfet ont salué la « collaboration exemplaire » de leurs services.

Article mis en ligne le 25 janvier 2011

par siksatnam

Jean Germain n’en fini pas d’être odieux ! Sa ville est devenue la capitale régionale de l’extrème-droite et ses flics municipaux de solides auxilaiires des CRS....

Ci dessous un article édifiant de la Nouvelle république du 25 janvier 2011, à ce sujet.

La nausée...

" Une semaine après le congrès du Front national, tous les coordinateurs de l’imposant service d’ordre mis en place autour de cette manifestation à hauts risques se sont retrouvés hier à l’hôtel de ville de Tours à l’invitation du maire.

Jean Germain a ainsi voulu saluer l’efficacité du dispositif de sécurité coordonné par la préfecture et « la collaboration exemplaire » entre les différents services de la police, de la gendarmerie, de la ville et de l’État.

De son côté, le préfet Joël Fily a tiré le bilan d’un déploiement de forces aussi « robuste » que « dissuasif ». La préparation de l’événement avait débuté dès le mois de septembre. Près de 500 personnes ont été mobilisées pour le maintien de l’ordre durant trois jours.

« Ce dispositif n’avait qu’un seul but : protéger les Tourangeaux des casseurs », a insisté le préfet en rappelant que les manifestations dans la rue s’étaient soldées par un abri de bus endommagé, sans blessé. Au passage, Joël Fily a évoqué l’efficacité du canon à eau pour la première fois mis en action en France. Une innovation qu’il a lui-même initiée lorsqu’il était directeur de l’administration de la police municipale.

De son côté, Jean Germain s’est interrogé sur les dispositions à prendre pour l’organisation des manifestations à venir en 2011. Fatalement, il faudra trouver de nouveaux parcours évitant l’avenue de Grammont et la rue Nationale, compte tenu des travaux du tramway" .