Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) et, malgré la demande des anciens adhérent-es de l’association, a conservé et usurpé le nom DLGS. Heureusement, le site continue son chemin libertaire...

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Manif à Tours pour soutenir les révolutions !
Article mis en ligne le 13 février 2011

par siksatnam

Tunisie, Egypte… : Solidarité avec les peuples en lutte pour la liberté et la justice sociale

Depuis plus d’un mois, le peuple tunisien se révolte contre la dictature de Ben Ali qui a mis en place un véritable Etat policier qui bafoue droits et libertés, avec la complicité des puissances impérialistes et notamment la France dont il a toujours défendu les intérêts.
Les travailleurs et travailleuses, les sans-emplois, la jeunesse étudiante et lycéenne se sont révoltés pour la justice sociale et une répartition équitable des richesses de leur pays soumis à la dictature des marchés et du capitalisme.
Malgré le départ de Ben Ali, les manifestations continuent pour changer radicalement de régime et contre la confiscation de la révolution.

Empruntant la voie révolutionnaire ouverte par la lutte en Tunisie, le peuple égyptien s’est soulevé contre le régime dictatorial de Moubarak, un des piliers de l’impérialisme américain dans la région. Les Egyptiens continuent à lutter pour renverser le régime et améliorer leurs conditions sociales dans un pays où chômage et pauvreté sont les résultants d’une soumission totale à l’impérialisme et à l’économie du marché.

Un vent de contestation secoue le monde arabe. En Jordanie, Au Yémen, en Algérie, et dans d’autres pays de la région, la dynamique créée en Tunisie se propage et les manifestations se multiplient malgré la répression orchestrée par les régimes en place et le soutien des puissances exploitantes qui protègent leurs intérêts stratégiques.

Nous saluons l’auto-organisation des peuples en lutte, leurs manifestations, grèves, assemblées, comités de quartiers…
Nous soutenons activement le processus révolutionnaire lancé en Tunisie et qui s’est propagé dans la région, contre toute confiscation de ces révolutions et pour que les aspirations des peuples à une vraie démocratie populaire directe et à une répartition équitable des richesses aboutissent.
Nous dénonçons la répression dont sont victimes les peuples qui se soulèvent pour la liberté et la justice sociale, ainsi que la répression des manifestations de solidarité par la police de Sarkozy.
Nous dénonçons la complicité des puissances impérialistes et de l’Etat français avec les régimes dictatoriaux des pays arabes.

Rassemblement Mercredi 16 Février à 18h – Place Jean Jaurès

Organisations Signataires : Les amis de l’Association Marocaine des Droits Humains, NPA37, Alternative Libertaire37, Solidaires37, SUD-Etudiant, Collectif Palestine37, Les Amis de Demain le Grand Soir, Ligue des Droits de l’Homme, FSU37