Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Le Père-Noël est aussi passé pour les fachos
Article mis en ligne le 5 décembre 2011

par siksatnam

Même si les identitaires n’ont pas été très sages cette année, le Père-Noël n’est pas une ordure et pense aussi à nos amis fachos. Descendu dans la cheminée de Pierre-Louis Mériguet (chef des identitaires tourangeaux de Vox Populi), il a permis à l’organisation d’extrême droite de tenir un stand sur le parvis de l’église place Michelet.

Le 2 décembre, donc, à 20h30, a commencé le marché de Noël de Vox Populi. Un marché riche en cadeaux pour toute la famille : quelques t-shirt identitaire ou de groupes de musique "patriote" (en particulier Insurrection, le groupe de Pierre-Louis Mériguet, qui fait l’apologie du GUD et de Léon Degrelle), 2 ou 3 livres d’auteurs d’extrême-droite. Mais aussi des cadeaux pour les budgets les plus réduits, consistant en des déstockage de vêtements pour skins du London Calling, le magasin de Pierre-Louis Mériguet. T-shirt Fred Perry à -50 ou -30%, blousons à 45€ au lieu de 90€...

Vox Populi avait aussi mis les petits plats dans les grands afin de faire déguster aux passants des gâteaux apéritifs et 2 ou 3 en-cas salés (cakes, tarte salée...).

Malgré tous ces cadeaux attrayants et ces denrées alimentaires, le public présent n’était pas celui espéré. Au lieu des familles pauvres blanches annoncées dans une interview à Novopress, il y avait moins d’une quarantaine de jeunes bourgeois, skinheads, supporters du TFC et cathos traditionnalistes des prébendes avec leurs enfants (le public habituel des actions de Vox Populi). Bref, que des têtes connues et personne n’a dévié de son chemin sur l’avenue Grammont pour s’intéresser au stand.
Même les antifascistes avaient senti que l’évènement serait insignifiant et n’avaient donc rien organisé de leur côté. Les militants fachos venus pour un petit frisson et un peu d’action étaient donc très déçus. Certains ont pu se consoler en partant avec des restes de cake.

Devant cet échec cuisant, le stand a été plié très rapidement : à 21h45 il n’y avait déjà plus aucune trace de Vox Populi sur la place Michelet, alors que le marché de Noël était annoncé jusqu’à 23h.

Une nouvelle preuve que les fachos ne savent pas être populaires (au sens "près du peuple"), et qu’il y a un énorme fossé entre les intentions "sociales" mise en avant (qu’ils appelleraient charité s’ils étaient moins hypocrites) et les actions qu’ils réalisent.