Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Communiqué de presse des groupes municipaux de St Pierre des Corps 100 % à gauche / NPA & Actifs et Ouverts / ARIAL
Article mis en ligne le 23 juin 2012

par siksatnam

Vers une régie municipale : enfin !

Ce vendredi soir, en réunion publique, la majorité municipale a (enfin !) décidé de passer la
distribution de l’eau en Régie publique et de ne pas reconduire son contrat de délégation de service
public avec Véolia.

Depuis la réunion publique du 30 mai 2011, organisée conjointement par 100% à Gauche-NPA et
Actifs et Ouverts-ARIAL, ainsi que la campagne de pétitions lancée par nos deux organisations, les
choses bougent sur ce dossier. Les propos de Jean-Luc TOULY ont révélé encore une fois comment la
multinationale surfacturait ses dépenses, propos qui ont trouvé un écho dans la population de Saint-
Pierre et qui nous ont permis de rassembler plus de 1100 signatures en trois semaines. Une véritable
mobilisation de la population a eu lieu et a porté ses fruits.
Aujourd’hui la municipalité s’engage dans un EPIC (Etablissement Public à caractère Industriel et
Commercial) car faute de temps et s’y être pris suffisamment tôt, le délai est maintenant trop court
pour créer une régie avant le 1er janvier. Pendant quelques années, et avant la création d’une réelle
régie entièrement municipale, des marchés seront passés avec plusieurs entreprises pour entretenir le
réseau et assurer la distribution.

C’est une réelle victoire même si nous regrettons que cette décision politique n’ait pas été prise il y a
deux ans (ou même lors de la campagne municipale de 2008 comme nous l’avions demandé). On
aurait pu éviter cette période de sous-traitance avec le privé.
Nous resterons vigilants sur la transformation de cet EPIC en une véritable régie municipale ou
intercommunale et travaillerons à la mise en place d’outils de contrôle et de surveillance. Les habitants
de Saint-Pierre ont trop longtemps été bernés par des multinationales et des cabinets d’experts peu
scrupuleux, aux intérêts bien précis et souvent juges et parties.

La municipalité a beaucoup hésité avant de faire son choix, mais a bien dû constater ce que nous
dénoncions depuis plusieurs années : coût trop important de l’eau, surfacturation, sur-provisionnement,
opacité du contrat de Véolia, impossibilité de connaître les réalisations exactes de Véolia...

Nous déplorons cependant que cet EPIC ne permette pas d’intégrer les personnels de Véolia qui
désireraient rester attachés à Saint-Pierre, ce qui aurait été possible avec une régie. Nous savons
combien aujourd’hui, après quelques jours de grève chez Véolia, ceux-ci risquent d’être soumis à des
plans sociaux uniquement pour satisfaire les actionnaires (Véolia a encore versé 800 millions d’euros
à ces derniers).

C’est grâce à la mobilisation des habitants de Saint Pierre, notamment aux 1100 signatures de la
pétition "Pour une régie publique à St Pierre des Corps", que la majorité municipale a changé de
position. Il ne faut pas relâcher la pression : venez nombreux au conseil municipal du 2 juillet pour le
vote définitif de cet EPIC, pour soutenir le passage en régie et installer de véritables organes pour
contrôler ce passage en régie.

Groupe 100 % à gauche / NPA : Groupe Actifs et Ouverts / ARIAL