Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio Béton", qui fut par le passé d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant désormais autonomisée (inféodé à un attelage populiste UCL37 (tendance beauf-misogyne-alcoolique)/gilets jaunes) et, malgré la demande des anciens adhérent-es de l’association, a conservé et usurpé le nom DLGS. Heureusement, le site continue son chemin libertaire...

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

" En devenant anarchistes, nous déclarons la guerre à tout ce flot de tromperie, de ruse, d’exploitation, de dépravation, de vice, d’inégalité en un mot - qu’elles ont déversé dans les coeurs de nous tous. Nous déclarons la guerre à leur manière d’agir, à leur manière de penser. Le gouverné, le trompé, l’exploité, et ainsi de suite, blessent avant tout nos sentiments d’égalité.
(....)Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l’auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l’iniquité, contre le mensonge et l’injustice. Lutte ! La lutte c’est la vie d’autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais. "

Piotr Kropotkine -

Le collectif Gare aux Tours, communiqué n°6, du 20 juillet 2012
Article mis en ligne le 22 juillet 2012

par siksatnam

Dans les "Grands Projets Inutiles Imposés" (GPII), on trouve des mensonges ou sur-estimations de projet, une "façade" de consultation légale, une alliance de la droite libérale classique et des sociaux-démocrates sur le thème de la "modernisation", une ignorance et un mépris des solutions alternatives, des montages financiers avec partenariats public/privé au profit du privé, une répression accrue des luttes avec criminalisation des opposants. A la petite échelle de notre ville de Tours, nous retrouvons ces travers autour du cheval de Troie qu’est le tramway, avec notamment la destruction du mail du Sanitas, le mépris des risques d’inondation au quartier des deux Lions, les tours de la gare... C’est pourquoi notre collectif a participé au 2ème Forum Thématique Européen contre les GPII et se félicite de son succès. Nous vous invitons à lire la page que nous avons consacrée à cette manifestation sur notre site :

http://gareauxtours.fr/gpii.html

Rappel de notre pétition "A Tours, les arbres tombent, l’affairisme pousse" : http://gareauxtours.fr/petition.html

Le collectif Gare aux Tours
http://gareauxtours.fr