Bandeau
Demain Le Grand Soir
NI DIEU, NI MAITRE, NI CHARLIE !

Le Site de Demain le Grand Soir est issu de l’émission hebdomadaire sur "Radio béton", d’informations et de débats libertaires. L’émission s’étant autonomisée, le site continue sa route.

Le site a été attaqué et détruit par des pirates les 29 et 30 septembre 2014 au lendemain de la publication de l’avis de dissolution du groupe fasciste "Vox Populi".

Il renaît ce mardi 27 octobre 2014 de ses cendres.

Forum de l’article

l’islamophobie. Critiquer la violence militante de cette religion dans son incarnation contemporaine était considéré comme du fanatisme.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Rappel de la discussion
l’islamophobie. Critiquer la violence militante de cette religion dans son incarnation contemporaine était considéré comme du fanatisme.
- le 1er décembre 2012

la phobie est une par définition une peur irraisonnée, le term est donc mal choisit, si la critique de la religion est plus ue jamais nécessaire, celle du colonialisme et du racisme qui aace masqué derrière "lislamophobie "l’est aussi.

La réduction de la pensée procède de l’amalgame de ceux qui critique l’islamophobie comme un racisme déguisé avec une défense de l’obscuratisme religieux. Dénoncé le procédé de l’islamophobie pour mettre en selle d’un racisme sous des termes politiquement correct (l’islamophobie venant masquer la peur fantasmatique de l’invasion d’une europe devant être blanche et chrétienne part des hordes barbares musulmanes basanées) n’interdit pas par ailleurs de critiquer la religion de l’islam, ses prétentions politiques et sociétales, son dogme et sa pensée magique.

En revanche un athéisme conséquent ne peut pas se contenter de produire un dogme face à un autre. Qui plus est lorsqu’il est un athéisme de classe, il ne peut se contenter d’une lecture de l’affinité religieuse et rentrer dans le moule du prétendu choc des civilisation surlequel veut l’emmener l’extreme-droite.

Les ennemis des mes ennemis n’étant pas forcèment mes amis, il serait interessant de voir ce qu’il peut ressortir de tout cela au delà des termes.