Soutien au Plessis Théâtre Gabriel Monnet

jeudi 14 mai 2015
par  Le Plombier
popularité : 10%

A l’attention de Monsieur le Maire de Tours

La Compagnie José Manuel Cano Lopez mène depuis 1979, en tant que compagnie amateur, et de 1986, comme troupe professionnelle, un projet artistique qui a enrichi la Ville de Tours et permis à des milliers de tourangeaux et de tourangelles de connaître l’émotion artistique.

Les projets menés pendant ces longues années restent marquants : Passeport Culturel Étudiant, premières collaborations artistiques entre structures tourangelles avec le Petit Faucheux des années 80-90, l’Ensemble Jacques Moderne, les Studio, le Festival Aucard de Tours, le CCC de la rue Racine, le CEP et tant d’autres.

Le Festival Acteurs, Acteurs (créé par la Compagnie en 1990) permit un premier partenariat entre toutes les structures cinématographiques de la Ville et, aux tourangeaux, de vivre des soirées inoubliables en compagnie de Jean Marais, Juliette Binoche, Isabelle Huppert, André Téchiné, Pierre Arditi, André Dussolier, Denise Gence, Philippe Noiret, Denis Podalydès, Léos Carax, Robin Renucci et des dizaines d’acteurs, réalisateurs et metteurs en scène.

Le travail de formation de la Compagnie a ouvert aussi les voies de la création artistique à des milliers d’écoliers, collégiens, lycéens et étudiants mais aussi d’enseignants, infirmières, femmes en difficultés, patients des sections psychiatriques, autistes, mineurs délinquants ou adultes de la Maison d’Arrêt, d’enfants du voyage, de personnes âgées…

Tous ces projets s’inscrivent dans les idéaux des mouvements d’éducation populaire qui ont forgé les membres de la Compagnie. Une culture humaniste pour et par tous.

En 1998, M. Jean Germain, maire de Tours, et M. Jean-Pierre Tolochard, adjoint à la culture, proposèrent à la compagnie de s’installer au château de Plessis-Lès-Tours, vide depuis des années et tombé en décrépitude. La présence de la compagnie, l’entretien permanent du lieu par ses membres et le projet artistique ont permis à la dernière demeure de Louis XI d’être encore en bon état intérieur et donc contribuer à préserver le site.

Depuis 2008, des baisses constantes des subventions de la DRAC-Centre, du Conseil régional et du Conseil général ont totalement fragilisé la Compagnie avec une baisse de plus de 200 000€.

Seule la Ville de Tours avait maintenu sa subvention, stable depuis 20 ans (soit 145 000€), et permettait ainsi à la Compagnie de poursuivre son projet et la restructuration rendue indispensable par les évolutions budgétaires.

Or depuis votre élection en mars 2014, la Compagnie a subi des baisses radicales qui ne lui permettent plus de maintenir son projet artistique :

-35 000€ en 2014 (soit - 24% par rapport à 2013) et -40 000€ en 2015 (soit -36% par rapport à 2014).

En deux ans, la baisse s’est élevée à -52% soit -75 000€.

De plus, Monsieur le Maire, vous avez décidé unilatéralement le départ de la Compagnie du Plessis au 1° janvier 2016 sans aucune possibilité de discussion.

Le projet mené en 2015 est toujours porteur de découvertes artistiques, d’humanisme et de partage avec notamment l’accueil en résidence de 135 artistes de tous les arts, 900 stagiaires en formation issus de tous les milieux et de nombreux projets d’ouverture à tous les publics.

Un projet qui ne demande qu’à se poursuivre et à se développer.

Nous vous demandons instamment, Monsieur le Maire de la Ville de Tours, de reconsidérer la baisse de subvention, qui ne permet plus à ce projet de se survivre et de permettre ainsi à la Compagnie de poursuivre sa restructuration.

Nous vous demandons aussi que la Compagnie puisse maintenir ces multiples propositions artistiques dans le lieu qu’ils ont aidé à sauvegarder : le Plessis-théâtre Gabriel Monnet.

Les spectateurs, soutiens et amis du Plessis-théâtre Gabriel Monnet et de la Cie JM Cano Lopez

Merci !

le Plessis Théâtre Gabriel Monnet



Brèves

3 octobre 2012 - Le droit de photographier

Arrêté du 27 Juin 2008
Les journalistes et particuliers ont le droit de photographier et de (...)