Gilles Servat

mercredi 24 janvier 2007
par  siksatnam
popularité : 2%

Notre Dame d’Oe (37390)
Rond-Point de la Chassetière 37390 Notre Dame d’Oe

Il est né le 1er février 1945 à Tarbes. En 1969, Gilles découvre l’Ile de Groix. C’est le coup de foudre. L’année suivante, emporté par la vague musicale des années soixante-dix, il décide de s’engager dans la chanson, trouvant ainsi à s’exprimer. Dès le début des années 70, il fonde le label Kelenn, qui produit Tri Yann An Naoned. En 1972, il y édite son premier disque, « La Blanche Hermine ». La chanson-titre est devenue un hymne en Bretagne, faisant de son auteur un activiste engagé. Le disque dépasse l’or. La même année, il accepte de vendre le catalogue de Kelenn à Phonogram. Il entre ainsi, avec les Tri Yann et Alan Stivell, dans le circuit de la grande distribution. Gilles Servat est aussi écrivain, il signe une fascinante épopée de science-fiction en cinq volumes,

Les Chroniques d’Arcturus. Il est aussi sculpteur (de formation), dessinateur et graveur (il présenta ses œuvres en 1986, à Morlaix). En 1993, Gilles Servat, qui n’avait plus joué avec Dan Ar Braz depuis 1991, participe à l’expérience de l’Héritage des Celtes, aux côtés de 74 autres musiciens (dont Yann-Fañch Kemener, Didier Squiban...). Il sera présent sur les quatre premiers albums de cette nouvelle formation. Gilles Servat fait donc, à nouveau, son entrée dans le circuit de la grande distribution, en signant chez Sony Music un nouvel album : Sur Les Quais de Dublin. En 1998, le révolté de Loctudy attrape un coup de sang lorsqu’il se rend compte que sa Blanche Hermine est reprise dans les meetings du Front National. Sa riposte ne tarde pas, sous la forme d’un album : « Touche pas à ma blanche hermine ».

En 1999, il participe à BretagneS, un album enregistré live à Bercy devant 18 000 spectateurs, et qui sera aussi disque d’or.En 2000 il sort un nouveau recueil de chansons intitulé "Comme je voudrai".


Commentaires  (fermé)

Logo de Gwen
mardi 29 novembre 2011 à 12h36 - par  Gwen

Je viens d’écouter le dernier album de Gilles servat intitulé Ailes et Iles, je dois avouer que ces nouvelles chansons sont étonnantes surtout sur le nain charmant qui est assez drôle.

Brèves

24 février - La décroyance ou comment je suis devenu athée sans me fâcher avec ma famille

Coexister est l’association interconvictionnelle des jeunes pour créer du lien social. Il y a (...)

31 janvier - Sanitas palace !

Quand on veux tuer son chien, on dit qu’il a la rage !
La Direction de la cohésion Sociale et la (...)

10 avril 2016 - De la servitude moderne

Après le documentaire du même nom réalisé en 2009, « de la servitude moderne » est maintenant (...)

8 avril 2016 - LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS AU NOM DE L’...

LE DROIT D’AUTEUR ET NOUS
AU NOM DE L’ EXCEPTION CULTURELLE FRANCAISE NATIONALE, LES CONSEILS (...)

16 septembre 2015 -  OSEZ LE SOCIALIQUE

Bonjour à tous, et à toutes
Mon site /mouvement OSEZ LE SOCIALIQUE est en ligne !
Ils parlent (...)